quel est le programme de l’alliance de la portée gauche par Julien Bayou ? -Ecologie, science


La liste d’union des écologistes et de la gauche conduite par Julien Bayou (EELV) avec Audrey Pulvar (PS) et Clémentine Autain (LFI) pour tenter de battre Valérie Pécresse au second tour du scrutin régional en Ile-de-France de dimanche prochain a été déposé ce mardi 22 juin. Baptisée « Le rassemblement pour l’écologie et la solidarité », elle porte les principaux engagements déjà portés par les 3 candidats.

«Nous sommes très heureux de vous annoncer que nous avons trouvé un accord, fusionné nos listes et enrichir notre projet. Je remercie Audrey Pulvar et Clémentine Autain d’avoir annoncé se mettre au service du rassemblement. Ce n’était pas que des mots», s’était déjà exprimé Julien Bayou lundi en fin de journée, présentant un « projet enrichi » fort d’« une vingtaine de mesures prioritaires ».

Parmi elles, on trouve l’une des mesures phares de Julien Bayou, qui propose un plan de relance de 3 milliards d’euros pour le climat et l’emploi local sous le nom de « New Deal Vert », mais aussi la mise en place de la gratuité des transports en commun annoncée de longue date et souhaitée par Audrey Pulvar, ou encore une proposition chère à Clémentine Autain sur l’installation de centres et maisons de santé et le financement de la formation de nouveaux personnels soignants.

Julien Bayou, candidat EELV aux élections régionales en Île-de-France.

Côté écologie, le programme porte également le projet d’une nouvelle stratégie climatique pour les filières aéroporuaire et automobile ainsi que la protection des terres agricoles, notamment à Gonesse et Saclay, avec pour objectif de tripler le nombre d’exploitations dans la région. Enfin, il se positionne clairement en protecteur des animaux et contre la chasse.

Sur le plan des transports, la priorité du programme portera sur « les transports du quotidien », avec la modernisation des RER B, C et D et l’extension des lignes de métro. Le plan Vélo ne sera pas en reste avec un projet de création de 1.000 km de pistes cyclables sécurisées, mais aussi l’offre d’un vélo à chaque lycéen.

La jeunesse, d’ailleurs, est au coeur du programme de cette nouvelle liste, avec un plan de 6 milliards d’euros consacré aux lycées et l’ouverture de 30.000 nouvelles places, un RSA débloqué dès l’âge de 18 ans pour les étudiants et les jeunes préciares, ainsi que la création d’un observatoire contre les discriminations pour une région «féministe engagé pour le racisme l’antisémitisme et les LGBTQIAphobies».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *