La machine économique allemande montre des signes d’essoufflement

janvier 10, 2013   ·   0 Comments

Alors que la croissance est en panne dans la zone euro, le premier marché d’exportation de l’Allemagne, le pays de la chancelière Angela Merkel commence à montrer des signes de fatigue. Les Allemands ont beau prôner l’austérité pour leurs meilleurs clients, cette stratégie ne sera pas sans impact sur leur propre économie. Des économistes, des investisseurs et des politiciens commencent à émettre ces critiques.

Sans Merkel et l’électorat allemand qui a soutenu sa politique de soutien à l’Europe via une manne financière de 300 milliards d’euros, en aides et garanties diverses, la monnaie unique aurait déjà probablement explosé. En même temps, cette énergie dépensée sur le terrain économique européen a distrait le gouvernement allemand de ses prérogatives domestiques, alors que les coûts du travail ont explosé, annulant ainsi les progrès réalisés sous Gerhart Shroeder.

« Merkel a dû jouer avec les cartes que l’histoire lui a distribué, et la situation affecte l’Europe a dû être sa priorité, » explique Irwin Collier, professeur à l’université libre de Berlin. « Mais elle doit être capable de porter son attention sur de nombreux dossiers, et il est désormais clair que les choses doivent changer à la maison. »

Lire l’article complet sur PatrimoineGestion.com

By


Readers Comments (0)





Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.